Une nuit spéciale – A special night

La nuit entre le 12 et le 13 décembre, est une nuit spécial dans ma famille: c’est la nuit où la Sainte Lucie descend du ciel avec son âne et apporte des douceurs aux enfants sages.

Quelle émotion, enfant, ce coucher-la, en regardant le ciel étoilé qui n’était plus vide et obscur au dessus de nous, mais soudainement tout habité par cette présence amie. Combien d’heures passées au fond de mon lit à guetter le moindre bruit sur le balcon. A l’imaginer, elle qui remplissait nos chaussettes de dons, chaque année, sans que personne ne l’aie jamais vue. Combien d’allers-retours pipi/j’ai soif/j’ai pas sommeil, juste pour jeter un œil si elle était déjà venue. Et son âne, il pouvait donc voler? Qu’il était dur de s’endormir ce soir-la, même si on savait qu’il le fallait pour qu’elle vienne. Quelle émotion, au petit matin, en se ruant vers le salon où juste les lumières du sapin clignotaient. On cherchait des yeux et la, on les apercevait, nos chaussettes gonflées et boursouflées  de bonbons, fermées avec joli ruban rouge ou vert. Quelle joie inoubliable, de les retrouver là, encore une fois! Que c’était beau de croire en cette magie. Et puis, plus tard aussi, en comprenant que la magie était réelle dans le don et l’amour de celle qui faisait vivre cette tradition, année après année.

Comme alors, demain soir les enfants choisiront leurs chaussettes à déposer devant la cheminée (toujours les plus grandes, bien sur). Une carotte et de l’eau pour  l’âne devant la fenêtre. Ils iront se coucher et la magie opèrera, comme elle l’a toujours fait.

Mais demain soir (enfin, dès qu’elle peut), la Sainte Lucie exceptionnellement déposera aussi une chaussette garnie à la porte de celle qui l’a si longtemps aidée à rendre les enfants heureux. Parce qu’il n’est jamais trop tard pour dire merci, n’est-ce pas.

Douce nuit les amis, et n’oubliez pas de regarder le ciel…

** Vous pouvez encore participer au concours de Noël!  Le tirage au sort aura lieu dimanche soir. Bonne chance**

image

image

image

image

image

The night between the 12 and the 13 of Decembre is special to my family. It’s the night when Saint Lucy flies down from the sky and brings sweets to children who have been good.

How I loved this evening when I was a child. How sweet it was to look at the starry sky, no longer cold and empty, but full of this friendly presence. How many hours did I spend picturing her while tucked in my bed. How was she, this lady who would bring us sweets without anyone ever seing her? How long would I lie awake waiting for the slightest noise outside the window.  How many I’m thirsty/can’t sleep/must go to the toilet just to be able to glance if our stockings were already full. And her donkey, could it really fly? Oh  my, it was tough to fall asleep. Yet I knew I had to in order for her to come. How expectantly we would jump out of bed in the morning and dash to the living room where the lights of the Christmas tree would flicker in the darkness. Our eyes would scan the room for one second and there, in front of the mantelpiece, stood our stockings now (so) full of sweets and topped with a nice ribbon. How incredibly happy I was that the magic had worked once again! How good it was to believe in that magic. And later on too, realizing that the magic was in the gift and the love of the person who did carry along this tradition, year after year.  

Tonight, as we used to, my children will choose their stockings and put them in front of the mantelpiece (the biggest ones, hey, they’re not kidding either). A carrot and some water for the donkey in front of the window. They will go to bed and the magic will happen, as it always did. But tomorrow night (well, as soon as she can) Saint Lucy will exceptionally deliver a stocking full of sweets to that same lady who spent so many years helping her out with her job of making children happy. Because it’s never too late to say thank you, isn’t it. 

Sweet dreams, friends. Don’t forget to look up at the sky…

**  You can still enter the Christmas giveaway! Hurry up before Sunday evening. Good luck! **

12 réflexions au sujet de « Une nuit spéciale – A special night »

      1. magnifique région! mais alors, tu comprends l’italien? Ce serait vraiment très chouette de renouer avec cette tradition familiale, si tu n’y arrives pas ce soir, je suis sure queSanta Lucia peut passer demain aussi, elle est magique n’est-ce pas. Raconte-moi après!

    1. esattamente! altro che Befana che fa paura ai bambini, la santa Lucia è come la Fata Turchina, che scende dal cielo in un fascio di luce. Vabbé, ha pure il ciuchino, ma è un dettaglio…

  1. Bon, je n’ai pas eu le temps de m’organiser, mais j’essaierai de penser à Santa Lucia l’année prochaine. 🙂
    L’italien, je fais plus que le comprendre puisque je suis traductrice d’édition de l’italien vers le français. 😉

    1. super! ah, c’est rigolo parce que moi aussi, je suis traductrice (j’ai fait une formation d’interprète de conférence, mais je fais plutôt des traductions désormais…) 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s