Hibernate

J’avoue, je n’ai jamais aimé l’hiver. Pas tellement à cause du froid, mais des journées si courtes. Sortir le matin quand le soleil ne s’est pas levé et rentrer qu’il fait déjà nuit, a longtemps eu le pouvoir de me déprimer profondément. J’aurais tellement voulu pouvoir juste hiberner, comme plein d’animaux le font, et me réveiller au printemps. Ne pouvant pas,hélas,pendant des années je me résignais à traverser péniblement ces mois, en comptant les jours comme en apnée.

Depuis un an ou deux, ça va un peu mieux, progressivement. Je redoute moins de me retrouver aussi souvent dans le noir. Je commence à accepter et même apprécier de rester à la maison, au chaud, à faire des activités différentes de celles que je préfère dans d’autres saisons. Petit à petit, je sens le rythme de cette quatrième saison qui vient clore le cercle des 3 autres. La beauté et le sens de cette alternance de lumière/obscurité, chaud/froid, dedans/dehors, à laquelle avant je n’arrivais pas à m’accommoder.

Ce n’est pas un hasard, sans doute, si c’est justement cette année qu’Hibernate a croisé mon chemin. Pendant un mois, on se retrouvera chaque jour sur le site dédié, selon un thème différent: nourrir, se recueillir, renouveler, créer, se reposer. Tout ça me parle. Dans cet espace d’échange virtuel, on fait des rencontres bien réelles; on réfléchit ensemble, on apprend des choses, on peut en partager d’autres. Ceci est un temps pour souffler, pour laisser aller. Mais aussi, pour se retrouver.

Je vous souhaite une belle semaine, chers amis, que vos journées soient douces.

(Si jamais Hibernate vous parle, je crois qu’on peut s’inscrire en cours de route, allez voir…)

image

I’ve never liked  winter time. Not the cold really but its short days. Having to go out  and come back home in the dark really had the power to depress me. I wished I could hibernate and wake up in spring. Not being able to do so I would drag myself along those winter months, sort of holding my breath.

Ever since last year or so, this affliction is getting better. I’ve become less scared of being so often under a dark sky. I’m getting to appreciate being at home where it’s cozy and warm doing different things from the ones I would do in other seasons. Slowly but surely, I’m beginning to feel the particular rhythm of this fourth season among the three others. The beauty and meaning of this darkness/light, inside/outside, cold/warm opposition I couldn’t give in to before.

Surely it’s not by chance that this year around I’ve stumbled upon the Hibernate online retreat. During the next four weeks, we will meet each day on the dedicated website under a special theme: nourish, gather, renew, reate, rest. This speaks to me. On this virtual space we meet among real people. We learn, we share, we exchange thoughts and ideas. This is a time for letting go and breathing out. For gathering. I get it now.

I wish you all a lovely end of the week friends, may your winter days be warm inside.

(if you want to participate to Hibernate, I think you can still enroll, go give a look)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s