Un concours de Noël – A Christmas giveaway #2

Bientôt deux ans que je me suis lancée dans l’écriture de ce blog. Si je devais synthétiser cette période en un mot, sans la moindre hésitation je choisirais: le plaisir. De partager des petits grands bonheurs. De faire des rencontres et lire  des mots qui me touchent. De trouver le temps de me consacrer à des choses que j’aime et d’oser le faire, ce pas sur la lune, même si je suis maman de deux enfants et que j’ai un travail à plein temps. Deux ans et que de chemin parcouru!

Voilà donc, après des séances de travail à des horaires improbables, des doutes par ci et par la ainsi que quelques soucis informatiques, je suis très fière de vous présenter la toute première collection d’Un pas sur la lune; une petite série de mugs et bols en céramique blanche, peints à la main d’or et de noir avec des phrases qui me tiennent à cœur, pour célébrer Noël et la lumière qui brille en chacun d’entre nous. J’espère qu’ils vous plairont et j’ai hâte de connaître vos impressions!

Mais ce n’est pas fini; pour vous remercier de cet échange qui me fait autant plaisir, je vous propose de remporter un de ces objets. Pour participer c’est très simple: il suffit de faire un tour sur ma petite boutique, puis de me laisser un commentaire indiquant celui que vous préférez. Une petite main innocente tirera le gagnant au sort dimanche prochain au soir. La participation est ouverte à tous et à toutes, sans limitation géographique!

Jouez bien et merci d’avance de me donner le plaisir de vous offrir un petit cadeau!

Entre temps, je vous souhaite une douce semaine.

Noël est (déjà) là dans quinze jours, vous y croyez, vous?

DSC_0426

DSC_0422

DSC_0407

DSC_0494

It’s almost two years since I’ve started this blog. If I had to summerize this journey into one single word, I’d certainly pick: pleasure. The pleasure of sharing. Of receiving inspiring comments and creating connections. Of finding the time to dedicate myself to the things I love and do this step on the moon.

So tonight, after some funky working hours, late crafting, a few doubts and a pinch of technical problems, I’m very proud to introduce to you the first collection by Un pas sur la lune: a small range of white ceramic bowls and mugs on which inspiring words and mottos have been painted in black and gold, in order to celebrate Christmas and the light that shines inside each one of us. I hope you’ll like them and I look forward to your feedback!

And, in order to thank you all for making these exchanges that mean so much to me, I’ll be happy to offer you one of these items. To enter the giveaway, you only need to give a look at my little eshop then leave me a comment with your favorite one. An innocent little hand will randomnly choose the winner next Sunday evening. Participation is open to all, in France and abroad!

Thank you for playing along

and for giving me the opportunity to offer you a little something.

Happy evening, friends.

Christmas is in 15 days already, can you believe it?

Who would have thought

Je t’ai montré comment utiliser fil et aiguille un peu timidement, me disant que tu étais peut-être un peu trop jeune.

Qui l’eut cru que je t’aurais vue aussi à l’aise, aussi concentrée et déterminée, penchée sur ton tissu, cherchant l’endroit précis où placer les boutons selon tes souhaits pour confectionner ce petit cadeau spécial.

Je suis heureuse d’avoir pu prendre ces quelques photos. Que ce sera beau, dans quelques années, de pouvoir te montrer cette première fois où tu as créé quelque chose avec tes mains.

Je vous souhaite un beau weekend, chers amis.

DSC_8396

DSC_8407

DSC_8414

DSC_8415

DSC_8420

DSC_8419

DSC_8446

 I’ve showed you how to use needle and thread rather shyly, thinking you were too young maybe. 

Who would have thought I would have seen you so at ease, so focused and determined, kneeling above the fabric, looking for the right spot to sew the buttons as you had planned to for this special gift. 

I feel grateful to have been able to take some pics of this moment. How sweet it’ll be in a few years when I’ll show youthe first time you’ve created something with your own hands. 

Liebster

Quelques jours d’absence pour me ressourcer à Rome, et me voilà de retour avec une jolie surprise: deux nominations différentes aux Liebster awards, une par mon amie norvégienne Lena, et l’autre par Shirley, dont je découvre le blog à cette occasion. Viele Danke les filles!

Voici  ce que Shirley voulait savoir sur moi, les question de Lena se trouvent plus bas, dans la version anglaise:

Quel serait ton Super pouvoir de Super héros ? J’aimerais pouvoir arrêter le temps à ma guise.

Si tu pouvais black lister une personne, ce serait … ? Quelqu’un de malpoli que je suis obligée de frequenter pour mon travail…

Amour ou amours ? Amours!

Quel signe astrologique tu évites ? Ahem..aucun…que je sache.

Dans quelle boutique tu serais prête à faire un casse ? Chez Lil Weasel! Prenez gare les filles!

Mac Do ou china fast food ? Bo-bun, ça vaut?

Laura Ingalls ou nelly Olson ? Oups, je ne sais pas qui c’est…

Tu peux avoir une discussion autour d’un verre avec une célébrité, laquelle choisirais-tu ? Cate Blanchett ou  mieux, Wes Anderson!

Ton dessert tue la ligne que tu mangerais sur la tête d’un pouilleux ? Aucun, berk!

Quelle star pourrait jouer ton rôle dans ton biopic ? ha ha, aucune ne voudrait je crois…

Pourquoi as tu ouvert ton blog ? Pour partager des choses que j’aime et pour échanger avec des nouvelles personnes.

Et maintenant c’est à mon tour de nommer mes blogs préférés du moment:

Documenting Delight: j’adore les photos de Georgia, son intelligence, son sens de l’humour. Un jour, j’aimerais bien aller rencontrer sa famille en Australie.

Soule Mama: Amanda partage ses projets en couture et tricot. J’aime son style simple et plein d’humour. Son blog est une mine d’inspiration.

Une Poule à Petit Pas: La Poule coud, tricote, crochète et cuisine très bien aussi. Un chouette blog, plein de bonne humeur et de bonnes idées.

Teak Tray Weekdays: Lena a été une des première personnes à poster un commentaire sur mon blog à peine créé. Depuis, je suis ses aventures et ses projets artistiques.

Rose Minuscule: ah les doigts de fée de Laurence, son univers si doux et poétique…

I just came back from a few days relaxing in Rome and found a nice surprise: two nominations to the Liebster blog awards! One from my Norwegian blogger friend Lena and the other from Shirley, whose blog I discovered on the occasion. Viele Danke girls, that’s cool.

Here’s what Lena wanted to know about me, Shirley’s questions are above, in the French version:

1. Why did you start blogging and how has your blogging evolved?
I’ve started blogging after a few years reading other blogs which inspired me. It felt like the internet offered me the opportunity to see and share things I love more easily, so I decided to try myself. Now I feel a bit more confident that my blog can still improve but  pretty much reflects me.
2. Do you feel guilty  when you don’t get around to post as much as you’d like, and how often is optimal?
I see bloggers post everyday and I find that pretty impressive. I could not do that because I mostly blog about things I do or bake, so it takes time and pictures. But I’ve committed to myself to post at least every 3 days in order to be motivated even if I’m busy. I try to stick to this rule and it works out most of the time.
3. Have you had any career-related goals with your blog?
If I could earn a leaving through blogging and still be true to myself I would be in for it for sure. I’m about to open an Etsy shop, so keep posted.
4. Do you usually tell people about your blog?
At first I was ashamed of it, now it has become more natural. But I still don’t say it to anyone.
5. What do you do to recover after a period of stress?
I find gardening very relaxing. But also knitting and sewing or baking. Anything that keeps my hands busy. And I drink liters of Yogi teas and the like.
6. Have you formed an image of your average reader, and if so, who is it?
Not really…I think people who like crafts and some sort of conscious living?
7. Can you recomand a book, a record and a mouvie?
A book, I would recommend Portnoy’s Complaint by Philip Roth, one of the funniest books I’ve ever read. A record: we’re listening a lot to Pax Pax Pacific from Foals at the moment. A movie, I just loved the Budapest Hotel by Wes Anderson.
8. Do you have a tip for visitors of your home town?
Find a small hotel in the center and just get lost in the small Roman streets. You may miss some tourist attractions but catch its true soul.
9. Where do you prefer to travel yourself?
I like to discover new places. But I also love going to Rome, my hometown, to Tuscany, where I have part of my family, and to London, the city I wanted to move to when I was a teenager. One day I would like to travel to the Valdes Peninsula to see the whales and all sorts of wild life.
10. What are your plans for this summer?
I don’t know yet because I’m not sure about when I can take some days off. But I will surely take some family time in Italy.
And now it’s my turn to name my favorite blogs of the moment:
Documenting Delight: I love Georgia’s pics, her writing, her sense of humor. One day I would love to visiter her family on the other side of the sea.
Soule Mama: Amanda shares her crafts projects and family pics. I love her low-key, funny style. So inspiring.
Une Poule à Petit Pas: Aurélie sews, knits, crochets and cooks well. I love her lively and unpretentious style.
Teak Tray Weekdays: Lena has been one of the first people to comment on this newborn blog. Ever since I love to follow her family’s adventures and art projects.
Rose Minuscule: Laurence’s creations are so delicate and full of poetry…this girl must be a fairy.

Au fil du temps

Retrouver, en faisant du rangement, les restes des laines tricotée ou crochetées au fil du temps. Chaque pelote évoque des souvenirs, parfois oubliés. Oh, cette série de chaussons que j’avais tricotées pour mes enfants. Et la petite layette pour ce cadeau de naissance? Et ce pull! Et cette écharpe! Chaque souvenir me rappelle une saison, des visages, des parfums, où j’étais, lequel de mes enfants était déjà né. Toutes ces preuves tangibles de mon affection qui s’est matérialisée de maille en maille, jusqu’à devenir pull ou bonnet ou salopette et partir vivre sa vie chez quelqu’un d’autre.

J’ai eu envie de rassembler tous les projets dont j’avais des souvenirs précis dans un cahier: un bout de laine, quelques lignes et une photo si je peux. Que ce sera beau, dans quelques années, quand je déroulerai ce fil d’Ariane et referai ce chemin à rebours, au fil du temps.

Que votre soirée soit belle, chers amis.

DSC_8232

DSC_8229

DSC_8224

While making room in my crafts corner, I stumbled upon the rests of wool I have knitted or crocheted over the years. Each leftover ball brings back (sometimes forgotten) memories. Oh my, those tiny shoes I had knitted for my children! Those clothes for that baby shower. That sweater! And that scarf… Each memory brings back a season, familiar faces and scents. Where I was, which of my children was already born. All these tangible proofs of my affection that, stitch by stitch, became sweater or hat or overalls and went to live its life in someone else’s home.

It made me want to collect all projects of which I have clear memories into a notebook. Just a piece of thread, a few lines and, whenever I can, a picture. I so look forward, in a few years, to unwinding this Ariadne’s thread, all the way down the memory lane.

May your evening be bright, dear friends.

Sous l’océan – Under the sea

Vous avez été nombreuses à me demander un petit DIY pour le déguisement de sirène de Chiara. Le voici, avec grand plaisir. Il va falloir travailler un peu d’imagination parce que, ayant beaucoup cousu le soir, je n’ai pas  toutes les étapes en photo. Si ce programme vous tente tout de même, c’est parti – la bonne humeur en prime!

Notre costume se composait d’un body avec des coquillages-soutien-gorge, d’une queue de sirène, d’une perruque bleu ciel (oui oui) et d’une baguette magique – parce que, quand même, on a toujours besoin d’un peu de magie, n’est-ce pas?

sirena schiena

Some of you asked me for some explanations about Chiara’s mermaid dress-up. With great pleasure! I hope it’ll be clear because I’ve sewn a lot at night and don’t have pictures of all steps. If you’re ok with using your imagination a bit, here we go, merriness guaranteed.

*

Le haut. Vous aurez besoin d’un body tout simple, quelques chutes de tissu de votre choix (pour nous un tissu élastique et un peu brillant, le même que pour les écailles), du molleton et des paillettes en décoration si vous souhaitez. Dessinez donc 1 coquillage à main levée et découpez-le 4 fois dans votre tissu + deux fois dans le molleton si vous voulez un effet plus rembourré. Piquez le molleton sur l’envers de deux coquillages, à quelques millimètres du bord. Si vous voulez coudre des paillettes sur le devant, faites-le maintenant. Ensuite, assemblez vos 2 paires de coquillages endroit contre endroit et piquez selon votre marge de couture en laissant ouvert le côté court pour pouvoir les retourner ensuite. Puis, piquez les côtés restés ouverts. Il ne vous restera qu’à positionner les deux coquillages-soutien gorge à la bonne hauteur sur le body et les coudre en place avec un point élastique. C’est fini!

sirena 2The top. You will need a plain leotard, some fabric scraps of your choice, padding and sequins if you wish. Start by drawing a seashell on paper then cut it out 4 times on your fabric + twice on the padding. Sew each piece of padding onto the back of two of your seashells, pretty close to the edge. Now sew your sequins on the outside if you want to. Then pair the seashells, two by two, right sides together. Sew according to your allowance leaving the small sides open. Flip your work on the right side, sew the small sides closed and pin in place onto the leotard. Now sew all around with an elastic stitch. Done!

*

Le corps de la sirène. J’ai opté pour une jupe-paréo, qui pour moi avait le grand avantage de rester ouverte en bas et donc de ne pas gêner les mouvements. Pour les mensurations: le tour de taille de votre fille + des marges de couture de 1,5 cm de chaque côté + 15 cm x 2 pour la superposition des tissus devant = la largeur de la jupe en haut. Ensuite, le tour de ses chevilles = la largeur de la jupe en bas. Pour finir, la distance entre le nombril de votre fille et le sol + les marges de couture = la hauteur de la jupe. Transférez ces repères sur le tissu, tracez deux diagonales entre les coins en haut et en bas et coupez. Découpez une deuxième fois pour l’envers (pour moi de l’organza). Je n’ai pas de photo de cette étape, mais ici vous avez une idée de la forme:

sirena bis.

The mermaid’s body. I’ve decided to make it sarong-style because it seemed more confortable for running around than a closed skirt. You need to measure your daughter’s waist + (1,5 cm x 2) + (15 cm x 2) for the fabric overlaps = the fabric’s top width.  Then your child’s ankles’ width = the bottom width. Then, your child’s height from waist to ground + seam allowances = the mermaid’s body height. Copy these measurements onto your fabric, mark two straight lines from the top corners to the bottom ones and cut. Cut once more into your back fabric. I don’t have a specific pic here, but you can get an idea of the shape above.  

*

Ensuite, dessinez une demie nageoire ayant comme base la moitié de la largeur du bas du corps et  découpez dans le pli de vos tissus avant et arrière + 1 fois dans le rembourrage. Vous obtiendrez une nageoire parfaitement symétrique:

sirena4Then, draw half a tail fin on paper (wide as half the bottom of the mermaid’s body) and pin onto your fabric, in the fold. Cut once in your front and back fabrics + once in the batting. Your tail fin will thus be symmetrical.

*

Les écailles: découpez de longues bandes de la hauteur de 15 cm dans un tissu qui ne va pas s’effilocher (pour nous, un tissu stretch); superposez-en des segments de 9 cm comme pour faire des guirlandes en papier, et découpez des arrondis. Ensuite, positionnez les bandes sur l’endroit du corps de la sirène, endroit contre endroit. Piquez tout le long à 1 cm du bord inférieur :

sirena 6

The fish scales. Cut a few 15 cm-wide non-fray fabric strips, as extended as you can. Fold them by 9 cm sections as if you were making paper garlands and cut the bottoms rounded. Pin the strips onto your front fabric, right side together. Sew with a 1 cm allowance from the bottom edge.

*

Contre-piquez à 5 mm du bord supérieur pour les maintenir en place. Répétez l’opération en alternant les couleurs et en découpant les extrémités qui dépassent une fois la couture faite. NB: j’ai choisi de mettre les écailles en biais parce que je trouvais que ça rendait mieux. En revanche, je n’avais pas réfléchi au fait que les couleurs seraient décalées une fois le déguisement porté. Si ça vous gène, mettez-les plutôt à l’horizontale.

sirena 5

Top stitch at 5 mm from the top edge in order to keep the scales in place. Repeat the whole process until the mermaid’s body is covered. Cut out the exceeding fabric on the sides once you’re done. NB: my fish scales are oblique because I thought this yielded a nicer result. I had not thought that, once finished, the colors would not match in the front. If this bothers you, put the scales parallel to the top/bottom. 

*

Une fois terminé avec les écailles, assemblez le côté face du corps avec le côté face de la nageoire, endroit contre endroit, puis, les deux côtés revers, après y avoir épinglé le rembourrage, toujours endroit contre endroit (vous verrez mieux sur les photos, plus bas). Puis, découpez une ceinture (pour nous, en organza) de 15 cm de hauteur, longue comme le haut de la jupe; pliez-la en deux et piquez-la, endroit contre endroit, à 5 mm du bord supérieur, puis égalisez et surfilez ce qui dépasse.

sirena 1Once the scales are sewn, pin the tail’s right side to the body, right sides together. Repeat with the lining + back tail + the batting, right sides together too (scroll down for a pic with the finished result). Then cut out a 15-cm (for us, organza) belt, wide as the top edge of the mermaid’s body. Fold it in half and sew it at 5 mm from the edge, right sides together. Trim excess fabric and serge.

*

Découpez ensuite deux longues bandes de tissu pour faire les liens (pour moi, hauteur 5 cm), cousez-les à moitié, envers contre envers; retournez-les à l’endroit et décorez-en une des extrémités avec des coquillages en tissus piqués au raz du bord avec le tissu qui ne s’effiloche pas (sinon vous devez coudre à l’envers puis retourner). Ensuite, cousez les liens à 5 mm du bord sur le côté face de la queue de la sirène, juste en dessous de la ceinture, endroit contre endroit (faites attention qu’ils soient bien droits même si le bord est en biais).

sirena 13Now cut long two fabric strips for the ties (mine were 5 cm wide), sew them in half, back sides together. Flip them on the right side and decorate two of the short edges with a non-fray fabric seashell which you will sew very close to the edges. Then attach the ties to the body, just below the belt, right sides together with a 5mm allowance (be careful to sew them parallel to the top/bottom even if the sides are oblique).

*

Maintenant c’est le moment d’épingler la face avant et arrière de votre déguisement, endroit contre endroit, sauf les bords supérieurs. Piquez selon votre marge de couture. Crantez les angles de la nageoire et surfilez les bords si, comme moi, vous avez choisi un tissu comme l’organza qui s’effiloche beaucoup. Ensuite, retournez le déguisement à l’endroit. Voici  le résultat côté envers:

sirena 12Pin the front side and the lining, right sides together, leaving the top edge open. Then sew with your seam allowance. Cut the corners, trim excess fabric and serge if, like me, you have chosen fabrics that fray easily.Then flip the dress-up onto the right side. Here’s a view of the back side.

*

…et endroit (on voit que le tissu tire, je l’ai retourné et j’ai cranté davantage les angles):

sirena 14

…and this is the right side (you can see that the fabric pulls in the curves, so I’ve cut out some more fabric).

*

Maintenant il faut fermer le haut du déguisement. Épinglez les deux côtés ensemble selon votre marge de couture et piquez au raz du bord:

sirena 15Now it’s time to close the top of the dress-up. Pin the two sides in place with your seam allowance and sew close to the edge.

*

NB : J’ai replié les extrémités de la ceinture afin qu’elles se retrouvent à l’intérieur, de manière à ne pas laisser dehors les bords qui s’effilochent. C’est plus clair en photo:

sirena 11NB : I’ve folded the belt’s ends so that they would be sewn inside. It’s clearer on picture.

*

Si vous voulez, vous pouvez faire une ouverture avec le programme boutonnière de votre mac, juste en dessous de la ceinture, environs à un tiers de la jupe, de manière à y faire passer un des liens avant de le nouer derrière. Sinon, il ne vous reste qu’à réaliser l’indispensable baguette magique avec des chutes de tissu et des rubans (j’ai utilisé à nouveau le coquillage de l’invitation comme patron, puis j’ai cousu tout autour comme pour les liens puisque mon tissu ne s’effilochait pas).

Et voilà, c’est fini. Il ne vous reste qu’à vous assoir et regarder votre sirène jolie virevolter!

Si vous avez des questions, n’hésitez pas, je serai contente d’y répondre.

Que votre journée soit magique!

sirena16

sirena 22

If you want you can cut out a large buttonhole just below the belt, at one third of the dress-up, for one of the ties to pass through. Otherwise, you can have some fun making a mermaid magic wand with scrap fabric and ribbons (I’ve re-used the invitation‘s seashell pattern and sewn all around my no-fray fabric, as for the ties).

There you go, it’s finished. You can now sit down and enoy your little mermaid dancing around!

Don’t hesitate to ask if you have any questions, I’ll be happy to answer.

May some of this magic sprinkle down on your day, friends!

Des glaces surprise – Surprise ice-cream cones

Les glaces surprise maison sont devenues un classique des fêtes à la maison. C’est simple, amusant, les enfants (et les adultes) adorent. Quoi demander de plus?

Pour en réaliser, il vous faut juste: des meringues (maison ou pas), des cornets à glace et des petits bonbons, style smarties. Dans notre cas, nous avons préparé des meringues blanc-bleues, pour rappeler le thème de la mer. Si vous voulez faire de même, une fois les blancs montés en neige avec le sucre, colorez-en une partie avec le colorant alimentaire gel. Ensuite remplissez une poche à douille avec une des deux préparation et  glissez-la dans une autre poche que vous remplirez avec la deuxième préparation. Ainsi, quand vous allez déposer des tas sur les plaques de cuisson, comme d’habitude, les deux couleurs sortiront en même temps et donneront des jolies meringues bicolores qui ressemblent beaucoup à des glaces.

meringhe

Surprise ice-creams have become quite a classic for parties around the house. They’re cute, easy to make, likable to all. What else could one wish for?

If you like to make some, you only need some swiss meringues (homemade or not), ice-cream cones and small sweets (aka smarties). We’ve made some white&blue Swiss meringues in order to match the little mermaid theme. In you wish to do the same, colour half your egg whites beaten into meringue with the chosen gel color and pour them into a decorating bag. Then insert the latter into another decorating bag and pour the rest of the meringue into it. Thus, when you’ll press your meringues onto your baking sheets, the two colors will come out together creating a lovely ice-cream look.

Ensuite vient le moment d’assembler le tout. Préparez un glaçage avec un blanc d’oeuf, du sucre glace et quelques gouttes de citron; ce sera votre ciment. Remplissez un cornet à glace avec les bonbons (pour nous, des smarties); déposez un filet de glaçage sur le bord et posez-y une meringue dessus. Retouchez avec un couteau ou une spatule, si besoin, et posez dans un verre à sécher. Répétez cette opération jusqu’à épuisement de vos ingrédients. Voilà, c’est tout!

cornetto4

Then it’s time for assembling. Make some icing with an egg white, confectioners’ sugar and a few lemon drops. This will be your glue. Take an ice-cream cone and fill it with sweets (smarties for us). Pour some icing all around the edges and put a Swiss meringue on top of it. Finish off with a spatule or knife if needed and put to dry in something like a tall glass. Repeat until your ingredients are finished. That’s all!

Cette fois-ci, comme nous avions assez à manger pour le buffet de dimanche, j’ai pensé d’utiliser ces cônes comme petits cadeaux de remerciement. J’ai donc découpé des grands triangles de papier cuisson, ajouté quelques confettis en papier, un bout de washi tape, une jolie étiquette manuscrite et voilà, le tour était joué!

Je vous souhaite une belle soirée, chers amis, vous offrez quoi, vous, à vos petits invités?

cornetto3

cornetto1

cornetto

This time, as we had plenty of food for the sweet table already, I decided to give the ice-cream cones as thank-you little gifts. So I cut out some baking-paper triangles, filled them up with paper confettis, a bit of  washi tape, a nice handwritten tag and that was it. A big hit!

I wish you all a lovely evening friends, what do you use as thank-you gifts for your little guests?

This moment #11

*Ce moment là*

Un rituel hebdomadaire, inspiré de la rubrique de SouleMama: une photo spéciale, sans (ou parfois avec) commentaires. Un arrêt sur image sur un petit grand bonheur, du quotidien ou extra-ordinaire, que j’ai envie de chérir et garder hors du temps. Si vous avez envie de faire pareil, insérez votre lien dans un commentaire pour que tous puissent le voir.

DSC_8203

*This moment*

A weekly ritual, inspired by SouleMama’s blog. A special picture, without (or sometimes with) subtitles. A unique, everyday or extra-ordinary  delight that I want to record and cherish. If you wish to do the same, do share your link in a comment for all to see.

This moment #10

*Ce moment là*

Un rituel hebdomadaire, inspiré de la rubrique de SouleMama: une photo spéciale, sans (ou parfois avec) commentaires. Un arrêt sur image sur un petit grand bonheur, du quotidien ou extra-ordinaire, que j’ai envie de chérir et garder hors du temps. Si vous avez envie de faire pareil, insérez votre lien dans un commentaire pour que tous puissent le voir.

DSC_7850

*This moment*

A weekly ritual, inspired by SouleMama’s blog. A special picture, without (or sometimes with) subtitles. A unique, everyday or extra-ordinary  delight that I want to record and cherish. If you wish to do the same, do share your link in a comment for all to see.

Follow your Arrow

DSC_7703

Cinq indices à découvrir, un par semaine; deux pistes différentes à chaque fois, en version unie ou bicolore. Voici ce que promettait l’alléchant, et irrésistible, teasing d’Ysolda pour son châle mystère. Forte de quelques expériences positives avec des pulls et de la layette j’ai pensé, naïvement, que ça n’allait pas être bien pire que du Jacquard ou des suites de torsades. C‘est ainsi que je me suis embarquée, avec une bonne pointe d’inconscience, dans cette aventure. Et quelle aventure, les amis! Rebondissements et mystère à volonté.

Five clues, one per week. Two choices each time, with or without color switches. That was Ysolda’s very enticing Mystery Kal teasing. Having successfully knitted some sweaters and baby clothes in the past I thought naively that it would not be much worse than Jacquard and twists. So on I went for the adventure with glee (and a pinch of unconsciousness). And what an adventure friends! Mystery, twists and turns galore.

Passé l’enthousiasme initial, j’ai passé quelques bonnes minutes de solitude devant les suites d’abréviations en langage toktok (lire: k3, *yo, ssk, (k1, yo) twice, k3, k2tog, (k1, ssk, k3, yo, k1, yo, k3, k2tog et pareilles aménités), à répéter sur 400 mailles sans qu’il y en ait seulement une de plus ou de moins, sous peine de gâcher tout l’effet escompté.  Ensuite est venu le désarrois de celle qui réalisait qu’elle n’avait pas du tout pris la mesure du défi et se retrouvait à faire et défaire le même passage pendant un week-end entier, à cause du mauvais décompte des mailles. Puis, l’envie de tout laisser tomber face au triste constat que mon châle, au mieux, aurait été mi-parfait ne pouvant cette humble tricoteuse que je suis s’y dédier que deux rangs par ci, par là, ou alors tard le soir, quand mes yeux se croisent pour la fatigue, au lieu que dans un calme idéal.

My initial enthusiasm quickly cooled down when I saw the Martian  (k3, *yo, ssk, (k1, yo) twice, k3, k2tog, (k1, ssk, k3, yo, k1, yo, k3, k2tog and the like) coding I was supposed to follow 400-stitches along error-freely in order to stick to the plan. Then came the rather gloomy week-end where this way-too-naive knitter knit and undid the same sequence on end due to stitch numbers who wouldn’t match and realized she hadn’t got a clue of where she had diven into. After which I just wanted to store my circular needles forever ‘cos I finally saw clearly that my kal could, at best, turn out half-perfect (unless I could find a magic wand allowing me to devote more than spare moments to the mysterious quest).

Face à la nécessité concrète de choisir entre laisser tomber (et réessayer dans dix ans) ou bien accepter cette version mi-parfaite à ma portée, il s’est produit quelque chose d’assez étonnant. J’ai regardé la belle laine Malabrigo que j’avais achetée. J’ai pensé à mon enthousiasme initial de tricoter quelque chose pour moi, pour une fois. Et j’ai choisi de prendre ce qui était à prendre, ici et maintenant. A partir de là, comme par miracle, ça n’a été que du plaisir. Mes yeux, jusque là rivés (inutilement) sur le schéma en papier, ont commencé à regarder le dessin prendre forme au fil des mailles. Mes mains, libérées de l’angoisse de devoir tout réussir, ont retrouvé le plaisir de faire glisser le fil d’une aiguille sur l’autre, dans un mouvement cadencé. Droite gauche droite gauche. Mais aussi le plaisir enfantin de voir les mailles monter alors qu’avant elles n’étaient qu’un écheveau brut de laine. Il y a eu des erreurs que j’ai corrigées à temps, et d’autres que j’ai vues trop tard, quand j’étais trop fatiguée et je n’ai pas eu envie de défaire à nouveau plusieurs rangs. Je ne l’aurais jamais dit avant, mais aujourd’hui, à défaut de rendre mon châle le plus parfait du siècle, ces petites imperfections me le rendent encore plus cher. Car ces imperfections-là (que seulement moi peux voir, je sais) me rappellent ce soir  où je me suis distraite en écoutant ma fille chanter ou mon fils me raconter une blague. Ou bien encore, celui où la radio m’a importée au loin  sur le fil d’une histoire.

Having to decide whether to give up (and try again in ten years) or to say yes to a half-perfect result, I found myself wondering. About the fine Malabrigo Sock yarn I had bought. How happy I was to finally knit something for myself. And I chose to take what I could handle, here and then. As of that point, it all became so much easier. My eyes, which had been (blindly) nailed to the charts all of the sudden begun to actually see some patterns taking shape. My hands, freed from the burden of « making perfect », found back the pleasure of handling a beautiful yarn from one needle to the other, in a regular, smooth motion. Left right left right. As I found my rhythm, I also found back that childhood pleasure of seeing stitches grow from a simple hank. Some mistakes I could correct on time. Others have stayed because I was too tired when I saw them and I didn’t have to courage to undo tens of rows. I would not have said this before but now I feel like these very little mistakes make this kal more dear to me. Because they remind me of that evening when I was distracted by my daughted singing or my son telling a joke. Or the radio playing a beautiful song. And that’s my life.

J’ai plongé dans cette aventure la tête en première sans vraiment me rendre compte de ce que je faisais. Honnêtement, je n’avais aucune idée à quoi mon châle allait ressembler, d’autant plus qu’à cause de sa largeur, toutes les mailles étaient tassées ensemble à la fin et ne permettaient pas du tout d’en apercevoir le rendu final. Autant vous dire que quand j’ai rabattu la dernière, j’étais véritablement curieuse de dévoiler le mystère. Un petit cycle de lavage et essorage doux plus tard, j’ai vu, avec énorme stupeur, se dessiner ceci devant mes yeux:

Truth to be told I have diven head first into this adventure  not knowing at all what I was doing nor how this kal would look like once finished (also because the high number of stitches made it impossible to get a global view out of it). When I casted off the last stitch, I was truly curious to unveil the mystery. You can only guess my (huge) surprise when I saw this appearing before my eyes after the usual soft washing and drying:

DSC_7706

DSC_7704

DSC_7699

DSC_7692

Au fur et à mesure que j’épinglais le châle pour le bloquer, je n’en croyais pas à mes yeux. C’était un peu comme si quelqu’un, en cachette, était venu remplacer toutes les mailles maladroites que j’avais  tricotées, péniblement par moments et surtout aveuglement, par ces magnifiques interconnexions de courbes et de lignes (pratiquement) parfaites. Un vrai mystère. Et chapeau bas à Ysolda, pour sa maîtrise en la matière (de tricot et de mystères).

As I pinned the kal down to block it I couldn’t believe my eyes. It felt as if someone had exchanged all those goofy stitches I had knitted, sometimes with so much effort, and replaced them with those beautiful and (almost) perfect curves and lines. A true mystery. And a hands up to the tremendously talented Ysolda for rocking the house.

Belle journée chers amis, parfois il est donc vrai que le meilleur est l’ennemi du bon.

DSC_7801

Have a nice evening friends, sometimes it’s true then that the better is the enemy of the good…

DSC_7794

This moment #9

*Ce moment là*

Un rituel hebdomadaire, inspiré de la rubrique de SouleMama: une photo spéciale, sans (ou parfois avec) commentaires. Un arrêt sur image sur un petit grand bonheur, du quotidien ou extra-ordinaire, que j’ai envie de chérir et garder hors du temps. Si vous avez envie de faire pareil, insérez votre lien dans un commentaire pour que tous puissent le voir.

DSC_7736

*This moment*

A weekly ritual, inspired by SouleMama’s blog. A special picture, without (or sometimes with) subtitles. A unique, everyday or extra-ordinary  delight that I want to record and cherish. If you wish to do the same, do share your link in a comment for all to see.