Petite prescription

Petite prescription pour une enfant malade:

1) proposer à la petite patiente de fabriquer quelque chose ensemble, rien que pour elle.

2) Lui demander de dessiner ce qu’elle voudrait.

3) Choisir ensemble dans votre réserve les tissus et les fils.

4) Découper, épingler, coudre, rembourrer selon ses indications.

5) Déguster son beau sourire tout chaud, à peine enlevées les dernières épingles.

À renouveler, selon besoin.

image

image

image

image

NB: peut provoquer des éclats des rires et des danses incontrôlables. Déconseillé aux allergiques au bonheur.

2 réflexions au sujet de « Petite prescription »

  1. D’abord je m’excuse pour les erreurs en français que je ferai:
    Félicitations,
    Avoir un rapport avec la maladie nous touche toujours, mais le malaise devient insupportable quand celui qui tombe malade est un enfant.
    J’ai toujours pensé qu’aller rendre visite à un malade grave est un geste non seulement noble, mais un signe qui revêts de l’importance sociale. Et Dieu sait si on a besoin de solidarité et de s’entraider !
    Encore felicitations
    Leo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s