Un grand bol d’air

On vient tout juste de retourner sur Paris et déjà cette grisaille, cette frénésie…

Que j’aimerais prendre à nouveau le chemin des montagnes, ne serait-ce que pour quelques jours.

photo(1)

Retrouver cet accueil familial et chaleureux qui réchauffe le cœur. Se laisser glisser au milieu des arbres et écouter le silence de la nature, au delà des sentiers battus. Se remplir les yeux d’autant de beauté majestueuse. Vivre plus simplement et en être heureux.

image

image

image

imageimageimageimageimageNe pas avoir envie de repartir, mais repartir heureux, en gardant tout ce calme et cette force retrouvée en son cœur.image

Ces photos on été prises entre Les Rousses et Les Jouvencelles, dans un très joli coin du Jura, juste à côté de la frontière avec la Suisse.