This moment #2 – 11 January 2015

*Ce moment-là*

Ce rituel hebdomadaire, inspiré de la rubrique de SouleMama comporte d’habitude une photo, sans commentaires. Un arrêt sur image sur un petit grand bonheur, du quotidien ou extra-ordinaire, que j’ai envie de chérir et garder hors du temps. Aujourd’hui, ce sera plusieurs photos et des mots, pour raconter une journée qui restera gravée pour toujours dans nos mémoires.

Après ces journées d’incrédulité et de peur, l’émerveillement. Jamais je n’avais vu autant de monde dans les rues: une véritable marée humaine à perte de vue. Mais aussi, des gens qui souriaient et se parlaient dans les rames du métro bondées au lieu de râler; qui applaudissaient les CRS et chantaient tous ensemble la Marseillaise. Comme si, face à l’épreuve, ce peuple qui est devenu un peu le mien aussi, avait (re)trouvé l’unité au lieu de la division. C’était très fort et très émouvant. C’était le 11 janvier 2015.

DSC_0917

DSC_0921

DSC_0909

DSC_0920

DSC_0907

*This moment*

This weekly ritual, inspired by SouleMama’s blog normally entails a special picture, without subtitles. A unique, everyday or extra-ordinary  delight that I want to record and cherish. This time it’s gonna be a few pics and words to describe a day which will remain in our hearts forever.

After this week’s moments of bewilderment and fear came the biggest surprise. Never had I seen so many people in the streets; it seemed like a sea of people everywhere. And they were laughing and talking in the overcrowded underground instead of quarreling, they were applauding policemen in the streets and singing the Marseillaise. As if, in the darkest hour, this people who has become a bit mine too, had found (back) unity instead of division. It was strong and deeply moving. It was Sunday 11 January 2015.