Un de plus – One more

Un an de plus. Une nouvelle décennie qui commence. Ça ne change pas grand chose, je suis toujours la même. Mais, le temps des calendriers a passé. Cette fête-là ou ce voyage ne datent pas de hier, mais d’il y a plutôt cinq ou quinze ans. C’est bizarre parce que certains souvenirs sont aussi nets que ceux d’avant-hier. En même temps, ça me confirme que ce qui reste, au bout du compte, ce sont les moments choisis. Que le déroulement du temps n’est pas linéaire, mais il ralentit quand on est heureux.

Parlant de quoi, il y a bien une chose dans laquelle je me sens différente (et j’en suis très heureuse): je n’ai plus de temps à perdre avec des choses ou des personnes qui ne m’apportent rien. Finies les heures à essayer de comprendre les pourquoi et les comment des autres, pour ensuite être blessée qu’ils n’en fassent pas autant avec moi. Révolue l’époque où je prenais souvent sur moi, pour ensuite m’en vouloir de ne pas avoir pris ma défense. Les gens qui veulent qu’on les plaigne, qu’on les écoute, qu’on les chouchoute, sans jamais penser à vous, peuvent circuler. Ce temps-là je le consacre à ce qui m’enrichit et me rend heureuse. Il m’a fallu quelques années pour y parvenir, c’est vrai, mais quel sacré chemin, les amis. C’est le mien et j’y tiens.

Encore mille mercis à mes amies pour la très belle fête. Vive le bonbon! Aux enfants, pour leurs cadeaux tous mignons. A ma famille, pour le déjeuner en terrasse. A mon frère qui m’a envoyé des fleurs du Brésil. A mon amie Laura, qui a fait le voyage d’Italie juste pour fêter ce jour avec moi. Aux amis lointains pour leurs petits cadeaux dans la boîte aux lettres et leurs coups de fil. A ces fleurs magnifiques et au soleil qui a pointé le nez pour nous.

J’ai beaucoup de chance.

J’ai quarante ans et la vie est belle.

Merci.

DSC_8297

DSC_8303

DSC_8325

DSC_8280

One more year. A new decade beginning for me. It doesn’t change that much, really, I’m just the same. Yet calendar’s time has passed. That party or travel were not yesterday but rather five or fifteen years ago. It’s weird because those memories are just as fresh as if it was yesterday.  Still, it reminds me that chosen moments are all that stays. That time is not a linear concept but does slow down when you’re happy. 

Speaking of which, there is after all one thing about which I am different (and glad to be): I don’t have any more time to waste with things or people that don’t bring me anything. No more hours spent rambling about other people’s reasons, just to feel sorry for myself  because they won’t do the same. No more taking responsibility for everything just to feel bad that I didn’t speak out loud for myself . People who want to be listened to and pampered and cherished without ever thinking about you can move on. That spare time is for doing things I love and enjoy. It took me a few years to get here but hey, that was a hell of a ride, I tell you. So I’m ok with it.

Thank you again to my dear friends for the great party. Bonbon rocks! To my children for their thoughtful gifts. To my family for the outside lunch. To my brother who sent me flowers from Bresil. To my friend Laura who flew in from Italy  just to be there on the day! To all distant friends for their calls and small gift by the post. To these gorgeous flowers and the sun that poked for us. 

I feel grateful.

I’m forty and life is beautiful.

Thank you.