Un de plus – One more

Un an de plus. Une nouvelle décennie qui commence. Ça ne change pas grand chose, je suis toujours la même. Mais, le temps des calendriers a passé. Cette fête-là ou ce voyage ne datent pas de hier, mais d’il y a plutôt cinq ou quinze ans. C’est bizarre parce que certains souvenirs sont aussi nets que ceux d’avant-hier. En même temps, ça me confirme que ce qui reste, au bout du compte, ce sont les moments choisis. Que le déroulement du temps n’est pas linéaire, mais il ralentit quand on est heureux.

Parlant de quoi, il y a bien une chose dans laquelle je me sens différente (et j’en suis très heureuse): je n’ai plus de temps à perdre avec des choses ou des personnes qui ne m’apportent rien. Finies les heures à essayer de comprendre les pourquoi et les comment des autres, pour ensuite être blessée qu’ils n’en fassent pas autant avec moi. Révolue l’époque où je prenais souvent sur moi, pour ensuite m’en vouloir de ne pas avoir pris ma défense. Les gens qui veulent qu’on les plaigne, qu’on les écoute, qu’on les chouchoute, sans jamais penser à vous, peuvent circuler. Ce temps-là je le consacre à ce qui m’enrichit et me rend heureuse. Il m’a fallu quelques années pour y parvenir, c’est vrai, mais quel sacré chemin, les amis. C’est le mien et j’y tiens.

Encore mille mercis à mes amies pour la très belle fête. Vive le bonbon! Aux enfants, pour leurs cadeaux tous mignons. A ma famille, pour le déjeuner en terrasse. A mon frère qui m’a envoyé des fleurs du Brésil. A mon amie Laura, qui a fait le voyage d’Italie juste pour fêter ce jour avec moi. Aux amis lointains pour leurs petits cadeaux dans la boîte aux lettres et leurs coups de fil. A ces fleurs magnifiques et au soleil qui a pointé le nez pour nous.

J’ai beaucoup de chance.

J’ai quarante ans et la vie est belle.

Merci.

DSC_8297

DSC_8303

DSC_8325

DSC_8280

One more year. A new decade beginning for me. It doesn’t change that much, really, I’m just the same. Yet calendar’s time has passed. That party or travel were not yesterday but rather five or fifteen years ago. It’s weird because those memories are just as fresh as if it was yesterday.  Still, it reminds me that chosen moments are all that stays. That time is not a linear concept but does slow down when you’re happy. 

Speaking of which, there is after all one thing about which I am different (and glad to be): I don’t have any more time to waste with things or people that don’t bring me anything. No more hours spent rambling about other people’s reasons, just to feel sorry for myself  because they won’t do the same. No more taking responsibility for everything just to feel bad that I didn’t speak out loud for myself . People who want to be listened to and pampered and cherished without ever thinking about you can move on. That spare time is for doing things I love and enjoy. It took me a few years to get here but hey, that was a hell of a ride, I tell you. So I’m ok with it.

Thank you again to my dear friends for the great party. Bonbon rocks! To my children for their thoughtful gifts. To my family for the outside lunch. To my brother who sent me flowers from Bresil. To my friend Laura who flew in from Italy  just to be there on the day! To all distant friends for their calls and small gift by the post. To these gorgeous flowers and the sun that poked for us. 

I feel grateful.

I’m forty and life is beautiful.

Thank you.

Des glaces surprise – Surprise ice-cream cones

Les glaces surprise maison sont devenues un classique des fêtes à la maison. C’est simple, amusant, les enfants (et les adultes) adorent. Quoi demander de plus?

Pour en réaliser, il vous faut juste: des meringues (maison ou pas), des cornets à glace et des petits bonbons, style smarties. Dans notre cas, nous avons préparé des meringues blanc-bleues, pour rappeler le thème de la mer. Si vous voulez faire de même, une fois les blancs montés en neige avec le sucre, colorez-en une partie avec le colorant alimentaire gel. Ensuite remplissez une poche à douille avec une des deux préparation et  glissez-la dans une autre poche que vous remplirez avec la deuxième préparation. Ainsi, quand vous allez déposer des tas sur les plaques de cuisson, comme d’habitude, les deux couleurs sortiront en même temps et donneront des jolies meringues bicolores qui ressemblent beaucoup à des glaces.

meringhe

Surprise ice-creams have become quite a classic for parties around the house. They’re cute, easy to make, likable to all. What else could one wish for?

If you like to make some, you only need some swiss meringues (homemade or not), ice-cream cones and small sweets (aka smarties). We’ve made some white&blue Swiss meringues in order to match the little mermaid theme. In you wish to do the same, colour half your egg whites beaten into meringue with the chosen gel color and pour them into a decorating bag. Then insert the latter into another decorating bag and pour the rest of the meringue into it. Thus, when you’ll press your meringues onto your baking sheets, the two colors will come out together creating a lovely ice-cream look.

Ensuite vient le moment d’assembler le tout. Préparez un glaçage avec un blanc d’oeuf, du sucre glace et quelques gouttes de citron; ce sera votre ciment. Remplissez un cornet à glace avec les bonbons (pour nous, des smarties); déposez un filet de glaçage sur le bord et posez-y une meringue dessus. Retouchez avec un couteau ou une spatule, si besoin, et posez dans un verre à sécher. Répétez cette opération jusqu’à épuisement de vos ingrédients. Voilà, c’est tout!

cornetto4

Then it’s time for assembling. Make some icing with an egg white, confectioners’ sugar and a few lemon drops. This will be your glue. Take an ice-cream cone and fill it with sweets (smarties for us). Pour some icing all around the edges and put a Swiss meringue on top of it. Finish off with a spatule or knife if needed and put to dry in something like a tall glass. Repeat until your ingredients are finished. That’s all!

Cette fois-ci, comme nous avions assez à manger pour le buffet de dimanche, j’ai pensé d’utiliser ces cônes comme petits cadeaux de remerciement. J’ai donc découpé des grands triangles de papier cuisson, ajouté quelques confettis en papier, un bout de washi tape, une jolie étiquette manuscrite et voilà, le tour était joué!

Je vous souhaite une belle soirée, chers amis, vous offrez quoi, vous, à vos petits invités?

cornetto3

cornetto1

cornetto

This time, as we had plenty of food for the sweet table already, I decided to give the ice-cream cones as thank-you little gifts. So I cut out some baking-paper triangles, filled them up with paper confettis, a bit of  washi tape, a nice handwritten tag and that was it. A big hit!

I wish you all a lovely evening friends, what do you use as thank-you gifts for your little guests?

This moment #11

*Ce moment là*

Un rituel hebdomadaire, inspiré de la rubrique de SouleMama: une photo spéciale, sans (ou parfois avec) commentaires. Un arrêt sur image sur un petit grand bonheur, du quotidien ou extra-ordinaire, que j’ai envie de chérir et garder hors du temps. Si vous avez envie de faire pareil, insérez votre lien dans un commentaire pour que tous puissent le voir.

DSC_8203

*This moment*

A weekly ritual, inspired by SouleMama’s blog. A special picture, without (or sometimes with) subtitles. A unique, everyday or extra-ordinary  delight that I want to record and cherish. If you wish to do the same, do share your link in a comment for all to see.

Et de deux – I did it again

Cette semaine était marquée par des sessions nocturnes de pâtisserie intensive pour la fête d’anniversaire du grand garçon. J’avais un peu la pression de par son âge et la difficulté de créer un univers ludique et coloré pour un pré ado, exercice nettement plus difficile que pour une petite fille. Inutile de dire que j’étais très soulagée quand j’ai vu les enfants s’étonner devant le buffet et, surtout, se remplir les assiettes à plusieurs reprises.

image

This week there was an intensive night-time baking going on in my kitchen for the birthday party of my 12 year-old son. I was a bit under pressure because of his age, knowing that it’s not as easy to satisfy a teen as a little girl. Still, I wanted to take a chance and create a colorful atmosphere for the party. You can imagine how pleased I was when I saw him and his pals rushing on and off the buffet with huge plates of sweets.

image

Après de longues cogitations très amusantes, j’ai préparé:

– des cake pops au chocolat, glacés au chocolat blanc et décorés de plusieurs manières (rentabiliser est ma devise):

After many enjoyable cogitations, I came up with:

–  chocolate cake pops with white chocolate covering and multiple decorations (how to make the most out of one single batch)

image

image

– des glaces surprise, d’après une idée vue ici:

–  fake icecream cones, which were inspired by this:

image

soit, simplement, des meringues faites maison (mais on peut aussi en utiliser des toutes prêtes) collées avec un peu de glaçage royal sur de cornets à glace remplis de smarties. Un vrai succès auprès des enfants!

In fact, this is quite simple to do: just buy some ice-cream cones and fill them up with whichever candy you want then cover with home- made (like mines) or store-bought meringues, super easy and fun!

image

– des sablés au citron découpés en forme de frites dans leur petit pot individuel (très vite disparus):

– simple lemon sugar cookies cut out as French fries, in individual cup-cake liners (such a big hit):

image

– des cupcake-hamburgers inspirés de ceux de Bakerella:

burger cupcakes, as by cake-pop gouru Bakerella:

image

Pour ma part, j’ai préféré faire un cupcake « à l’envers », avec le glaçage à l’intérieur, plutôt que d’utiliser de la pâte à sucre, qui, à mon sens, n’a pas beaucoup d’intérêt au niveau du goût. Donc j’ai réalisé des cupcakes à la vanille pour le pain, préparé des brownies-steaks avec la même pâte que les cake pops (rentabiliser c’est ma devise, je disais); ajouté du mascarpone coloré en vert pour la salade et un tour de stylo gel rouge  pour le ketchup. En réalisant chaque étape à l’avance et l’assemblage le dernier jour, c’était très facile, très bon au goût et les enfants ont adoré!

I chose not to use fondant for filling as I’m not a big fan of its taste. Therefore my burgers were made of: plain vanilla cupcakes cut in two, filled with brownies (again, just some of the cake-pop chocolate batch baked in small cercles), green-coloured mascarpone for the salad and a hint of red piping for the ketchup. The kids truly loved this!

image

– des sablés au citron décorés au glaçage royal bleu et blanc:

– plain lemon sugar cookies decorated with home-made blue and white royal icing:

image

– des fraises, du pop corn maison et des petites bouteilles de coca avec des pailles blanches et  rouges

– home-made pop corn, strawberries and coke bottles with red striped paper straws

image

– et, last but not least, après le gâteau terrain de tennis de l’année dernière, le gâteau piscine, qui a bien fait rigoler les enfants:

– last but not least, after last year’s tennis-court cake, the swimming-pool cake! The kids loved it so much:

image

Le gâteau, était composé de deux étages, un à la vanille et l’autre parfumé à la fraise, farcis et recouverts d’une crème nutella/mascarpone/billes de chocolat. Au niveau décoration, ça a l’air compliqué, mais c’est assez simple grâce au piping gel qui donne un effet trompe l’œil impressionnant. En effet, j’ai juste eu à créer un carré avec le fameux piping gel coloré en bleu sur mon gâteau recouvert de pâte a sucre, des gaufrettes tout autour pour faire les tomettes, et le tour était joué. J’ai ajouté quelques petits détails en  pâte d’amande et pâte à sucre (qui ont été très vite croqués) et je me suis amusée à faire des éclaboussures d’eau ici et là. Franchement, un des gâteaux avec le meilleur ratio temps/effort/résultat que j’ai pu faire.

I am very proud of myself for coming up with this cake. In fact, it was far less difficult than it may seem and a big hit; what else can you ask for? I just baked two vanilla sponge cakes and filled them with a mascarpone and hazelnut chocolate crisp cream. I crumb-coated it with the chocolate filling (less the crisp) then with fondant. With some piping gel teinted in blue I outlined my swimming pool, put the wafers into place, then filled the inside with a decorating tip. Just as simple and it really does the trick! I only had to add a few gum paste and almond fondant details and it was it. One of the best-looking with not-so-many-hours-of-decorating cakes I have ever made.

image

J’espère que ce nouvel univers vous plaira, autant qu’à mon fils et à ses copains.

Pour ma part, je me suis vraiment amusée à le réaliser

(d’autant plus que je n’ai même pas eu d’incidents de cuisine).

Sur ce, je vous souhaite une douce nuit

et je vais me coucher,

il me faut une bonne dose de sommeil,

sans rêves de pâtisserie!

***

Hope you’ll enjoy this sweet table as my son and his friends did.

I had indeed a very nice time setting it up

(especially since I had no bad surprises...)!

And now I wish you all a lovely night

I need a full-night sleep

without baking (or baking dreams! ).

Leave me a comment if you wish more details.

…la suite

image

Hier, nous en étions restées que j’enfournais les deux derniers gâteaux, à minuit, en m’interrogeant sur le sort du vilain gâteau vert. Inutile d’ajouter que je m’étais couchée un poil fatiguée. Mais, le lendemain matin, après 6 bonnes heures de sommeil, j’étais d’humeur charmante et tout à fait d’attaque.  

Aussi, ma décision était prise: trois étages risquant de donner un gâteau ridiculement riquiqui (sens de la modération merci, on en a mangé pendant trois jours) et le gâteau Shrek étant casse-gueule à utiliser , il fallait en recuire un quatrième. Donc, vendredi midi, voilà que je ressors tout mon attirail de pâtisserieje beurre, farine ET découpe un disque de papier cuisson pour le gâteau, bref tout va pour le mieux et je peux m’attaquer à la crème au beurre avec le cœur tout léger (petit rire de celle qui connaît la suite de l’histoire).

Parce qu’alors, les amies, (roulement de tambours) c’est de la Swiss meringue buttercream, s’il vous plaît; on fait chauffer ses blancs au bain (de) marie (dirait Gad Elmaleh) avec des ustensiles à part et tout et tout, mais, même pas peur, je fonce totalement confiante en ma bonne étoile.

Et là, les ennuis commencent. Bien sûr j’ai l’habitude de monter des blancs en neige, mais 10 ça fait beaucoupet, passée tant bien que mal l’étape bain marie, ils tournent tournent dans mon pauvre robot de cuisinedeviennent bien blancs mais ne parviennent jamais au stade bien gonflé, voir ferme. C’est embêtant, j’insiste. Rien à faire. J’insiste encore. Inutile. Bon, je vais essayer au mixeur avec ses fouets à chantilly. Je transvase le tout (si si, je l’ai fait) et je mixe, je mixe, je mixe, mais… ce n’est pas mieux. Ça passe ou ça casse: je ré-transvase les blancs en (presque) neige dans le robot pour y mélanger le beurre. J’y vais petit bout par petit bout, presque les yeux fermés, tellement je crains que tout ne se désagrège. Ma foi, ça a l’air de tenir, mais c’est une montagne de beurre qui m’attend et mes blancs ne sont qu’à peine gonflés, on vit dangereusement, mais attends, que dit la déesse du gâteau? « Continuez à battre, ça ira », dont acte les amies, au boulot!

Jamais parole de pâtissière n’aura été prise autant au sérieux; trois petits quarts d’heure plus tard (!), j’ai réussi à tout incorporer sans incidents majeurs. Seul hic: mon mélange n’a pas l’air super ferme; si la crème décide de se séparer plus tard, ce serait gênant. Alors je décide de rajouter une petite montagne un peu de sucre glace pour consolider le tout. Vite vite, au frigo pour que le beurre prenne et je retourne travailler.

Quelques heures plus tard, me revoilà en poste pour la mission monter et recouvrir le gâteau. Voyons voir, qui sait ce que la crème au beurre (celle qui tient par miracle du froid ndr) vient faire là dedans? Maintenir les étages solidement soudés vous dites? Autant vous dire que c’est là que, théoriquement, je pourrais avoir quelques gros ennuis. Heureusement que la crème à moitié congelée se tient très bien et me laisse faire mon petit travail d’assemblage sans problèmes. Si le bonjour se voit dès le matin, ça aurait pu être oh combien pire, donc tout va bien, je pense.

Deux heures plus tard (ça s’appelle de la pâtisserie par épisodes), voilà que je sors tout mon attirail pour étaler la fameuse pâte à sucre (celle dont je ne voulais pas me servir au début et qui arrive à péremption). C’est une étape délicate mais que j’ai déjà réussi plusieurs fois sans grands imprévus, donc, tout devrait aller bien, sauf que j’ai beau malaxer la pâte, elle reste dure comme un cajou. Je malaxe, je malaxe, mais rien: du béton. Je continue pendant quinze minutes, mais rien. Si. Quelque chose se passe, mais ce n’est pas tout à fait dans le bon sens: la pâte commence juste à se désagréger en mille petits morceaux, oh my

Me revoilà donc, à minuit, la cuisine remplie de bols et d’ustensiles, à contempler ce nouveau désastre de la chimie, en sachant que la fête est le lendemain à 15h et que je suis toujours bien loin d’être sortie de l’auberge.

À demain, pour la suite et fin,

et joyeuses Pâques

(ne mangez pas trop de chocolats)

❤❤❤