Simplement parfait – Just Perfect

 Les vacances sont finies, je sais. Il serait temps de parler de rentrée d’école, travail, routine. Mais permettez-moi de prolonger encore un peu la douceur des derniers jours d’été avec ces souvenirs de cieux bleus d’Italie et de mer cristalline. De bonne cuisine et enfants qui n’ont pas arrêté de s’entraider et s’amuser ensemble. De nos jeux dans le sable, plongeons, explorations sous-marines à trois et drôles de photos sous-marines. Ah ces vacances de dernière minute. Un moment hors du temps, simplement parfait.

Que votre rentrée soit douce, chers amis.

DSC_0612

DSC_0746

DSC_0615

DSC_0687

DSC_0790

image

DSC_0679

DSC_0669

DSC_0762

DSC_0665

DSC_0780

Holidays are over, I know. One should talk about first days at school, work, routine. But let me indulge just a wee bit more in the sweetness of the last days of summer with these memories of  Italian blue skies and crystaline waters. Of exquisite dishes and lovely kids that have never been so close and joyful. Of our games in the sand, diving competitions, underwater explorations together and funny selfies. Oh these last-minute holidays. What a timeless moment. Simply perfect.

I wish you all a sweet beginning of September, friends.

 

This moment #35

*Ce moment là*

Un rituel hebdomadaire, inspiré de la rubrique de SouleMama: une photo spéciale, sans (ou parfois avec) commentaires. Un arrêt sur image sur un petit grand bonheur, du quotidien ou extra-ordinaire, que j’ai envie de chérir et garder hors du temps. Si le cœur vous en dit, insérez votre lien dans un commentaire pour que tous puissent le voir.

image

*This moment*

A weekly ritual, inspired by SouleMama’s blog. A special picture, without (or sometimes with) subtitles. A unique, everyday or extra-ordinary  delight that I want to record and cherish. If you wish to do the same, do share your link in a comment for all to see.

Du soleil dans l’assiette – The Sun in a Bowl

Ces derniers jours la grisaille est revenue sur Paris et le soleil joue à nouveau à cache-cache. Vite, un remède avant que ce temps ne déteigne sur le moral de nous pauvres habitants de cette ville à moitié déserte. Une botte de basilic, des pignons, de l’ail, du parmesan et voilà du soleil dans l’assiette! C’est tellement bon, c’est simple, et ça me rappelle tant de souvenirs d’été de mon enfance.

Si vous voulez essayer aussi, il suffit de hacher grossièrement dans un robot 100gr de pignons (avec une poignée de noix si vous voulez) et une gousse d’ail, y incorporer les feuilles bien lavées d’une botte de basilic, sel et poivre, puis de huile d’olive en filet jusqu’à obtenir une pâte assez crémeuse. Transvaser ensuite dans un pot en verre et rajouter un peu d’huile pour bien faire mariner la préparation. Une ou deux cuillères par personne suffisent largement pour assaisonner votre assiette de pâtes sur lesquelles vous allez, bien sûr, râper du bon parmesan. Et voilà, en un clin d’œil c’est prêt, il ne vous reste qu’à vous régaler!

PS Ce pistou se garde longtemps au frigo, pensez juste à rajouter toujours un filet d’huile par dessus pour qu’il reste toujours couvert.

DSC_0536

DSC_0550

DSC_0539

These last few days the sky is grey over Paris and the sun plays hide and seek again. It’s high time for some remedy before this lousy weather brings us poor dwellers of this half-deserted town down. Just grab some basil, garlic, pine nuts and parmesan cheese and behold the sun in your bowl! This pasta sauce is quick, healthy and delicious and it brings back so many memories of my childhood summer holidays.

If you want to give it a try you only need to mix 100 gr of pine nuts (and walnuts if you wish) with one clove of garlic, add the leaves of a bundle of basil which you’ll have washed and dried first, salt and pepper, then pour a drizzle of olive oil until smooth. Store in the fridge, in a glass jar and add some olive oil  to let the aromes marinate well. One or two spoons suffice for a bowl of pasta, together with some freshly-grated parmesan cheese of course. There you go, it’s tasty and really quick, enjoy!

PS This sauce lasts a few weeks in the fridge provided that you keep it covered with a thin layer of olive oil. 

This moment #21

*Ce moment là*

Un rituel hebdomadaire, inspiré de la rubrique de SouleMama: une photo spéciale, sans (ou parfois avec) commentaires. Un arrêt sur image sur un petit grand bonheur, du quotidien ou extra-ordinaire, que j’ai envie de chérir et garder hors du temps. Si le cœur vous en dit, insérez votre lien dans un commentaire pour que tous puissent le voir.

photo(10)

*This moment*

A weekly ritual, inspired by SouleMama’s blog. A special picture, without (or sometimes with) subtitles. A unique, everyday or extra-ordinary  delight that I want to record and cherish. If you wish to do the same, do share your link in a comment for all to see.

*photo prise sur mon Instagram //pic regrammed from my Instagram

La Terrazza Mascagni

Que j’aime cet endroit. En hiver, quand les vagues en éclaboussent les rambardes d’écume, sous un ciel menaçant. En été, quand la chaleur écrasante se fond aux rires et aux annonces grésillantes des établissements balnéaires voisins.

Ce n’est probablement pas un hasard puisque les familles de mes parents se retrouvaient toutes les deux à Livourne pour les vacances d’été, tout en venant d’autres villes. Il était donc inscrit dans mes gènes que j’allais aimer ce paysage bien avant de le connaître.

Je vous souhaite d’y faire un tour un jour. C’est une petite ville de bord de mer, brouillonne comme il se doit, mais authentique et accueillante.

Que votre soirée soit belle, chers amis.

DSC_8498

DSC_8504

DSC_8517

DSC_8579

DSC_8583

DSC_8561

DSC_8556

DSC_8523

DSC_8560

DSC_8534

DSC_8525

How I love this place. During the winter, when the rolling waves hit and spray its barriers under a threatening sky. During the summer, when laughters and crappy microphone announcements from the nearby seaside resorts echo in the hot air.

It shouldn’t come as a surprise though as both my parents’ families used to come here for the summer holidays although they lived in different towns. I guess one can say that Leghorn and its terrace were in my genes to love before I was born.

Go tour it one day if you can. It’s a small seaside town, Italian-style messy and truly welcoming.

I wish you all a lovely evening, friends.

This moment #18

*Ce moment là*

Un rituel hebdomadaire, inspiré de la rubrique de SouleMama: une photo spéciale, sans (ou parfois avec) commentaires. Un arrêt sur image sur un petit grand bonheur, du quotidien ou extra-ordinaire, que j’ai envie de chérir et garder hors du temps. Si le coeur vous en dit, insérez votre lien dans un commentaire pour que tous puissent le voir.

DSC_8575

*This moment*

A weekly ritual, inspired by SouleMama’s blog. A special picture, without (or sometimes with) subtitles. A unique, everyday or extra-ordinary  delight that I want to record and cherish. If you wish to do the same, do share your link in a comment for all to see.

This moment #17

*Ce moment là*

Un rituel hebdomadaire, inspiré de la rubrique de SouleMama: une photo spéciale, sans (ou parfois avec) commentaires. Un arrêt sur image sur un petit grand bonheur, du quotidien ou extra-ordinaire, que j’ai envie de chérir et garder hors du temps. Si le vouer vous en dit, insérez votre lien dans un commentaire pour que tous puissent le voir.

IMG_3619 - copie

*This moment*

A weekly ritual, inspired by SouleMama’s blog. A special picture, without (or sometimes with) subtitles. A unique, everyday or extra-ordinary  delight that I want to record and cherish. If you wish to do the same, do share your link in a comment for all to see.

This moment #16

*Ce moment là*

Un rituel hebdomadaire, inspiré de la rubrique de SouleMama: une photo spéciale, sans (ou parfois avec) commentaires. Un arrêt sur image sur un petit grand bonheur, du quotidien ou extra-ordinaire, que j’ai envie de chérir et garder hors du temps. Si le vouer vous en dit, insérez votre lien dans un commentaire pour que tous puissent le voir.

image

*This moment*

A weekly ritual, inspired by SouleMama’s blog. A special picture, without (or sometimes with) subtitles. A unique, everyday or extra-ordinary  delight that I want to record and cherish. If you wish to do the same, do share your link in a comment for all to see.

14

Quatorze ans que tu m’as choisie, toi le petit dernier, depuis ces jours où je poussais tes frères et soeurs pour te laisser téter. Quatorze ans que tu descends les escaliers quand je rentre et miaules pour m’accueillir; que tu sautes sur le lit dès que je me couche, que tu viens t’asseoir sur mes genoux quand c’est l’heure de manger, que tu me tournes le dos en faisant semblant de ne pas m’entendre quand c’est l’heure où nous partons. Quatorze ans que tu arrives près de moi et me fixes avec tes yeux verts, avant de baisser légèrement la tête pour que je te fasse un câlin.

Combien de temps a passé et combien de choses ont changé. Au début, tu étais un peu mon seul ami, pendant ces longues après-midis d’hiver où je m’ennuyais tellement de mon pays lointain. Maintenant, je travaille à plein temps, il y a deux enfants dans la maison et c’est probablement toi qui t’ennuies seul, dans la journée.

Je suis tellement habituée à t’avoir la que j’en arrive à t’oublier parfois. Pourtant, ces jours-ci je commence à voir que tu as vieilli, plus que moi; qu’un jour toutes ces marques de ton affection à mon égard, disparaîtront et ça me fait quelque chose.  Tu auras été un sacré copain d’aventures, mon ami fidèle, tu me manqueras drôlement.

Que votre week end soit beau, chers amis. Je vous envoie plein de soleil de ma ville natale.

DSC_7728

Fourteen years that you’ve chosen me. Ever since those days when I used to push your sisters and brothers to let you drink your mama’s milk. Fourteen years that you welcome me on the stairs and meow hello for me. That you jump on the bed when I get to rest. That you come at the dining table when we eat. That you pretend not to hear me when I wave goodbye. That you stare me with those big green eyes before tugging your head against my hand for a snuggle.

Time has passed and many things have changed. At first, you were sort of my only friend on those long winter afternoons when I missed my homeland so much. Now I have a full-time job and two kids run around the house. You’re probably the one who’s lonely during the day in an empty home.

I’m so used to having you around that I sometimes forget you. Yet, these days I get a feeling that you’ve grown older, that you will not be there forever and it pinches my heart. You’ve been such a sweet companion, I will miss you when you’re gone, my furry friend.

May your week end be bright friends, I’m sending you sun and light from my home town.

Le Carnaval

Depuis le temps que j’habite ici, je ne sais pas pourquoi on n’avait jamais assisté au Carnaval de Paris. Il y avait toujours autre chose à faire. Cette année, tous les astres étant réunis (y compris une certaine dose de soleil), c’est (enfin) chose faite et sans regrets: quel bon moment! Les enfants étaient ravis et les grands se sont pas mal amusés aussi, à juger par les photos. Quant à moi, j’étais particulièrement heureuse de renouer avec cette tradition du défilé de carnaval avec lancé libre des confettis, qui était incontournable dans mon enfance et mon adolescence italienne.

Beau week-end, chers amis, avez-vous fêté le carnaval, vous?

DSC_7881

DSC_7855

DSC_7870

DSC_7858

DSC_7886

DSC_7890

DSC_7933

DSC_7916

DSC_7952

DSC_7927

DSC_7947

DSC_7917

I don’t know why exactly but for all the years I’ve been living here I could never manage to go to Paris’ street carnival. There was always something else to do. But this year, everything fell into place and on we went with some friends. What a fun afternoon! The kids loved it and grown-ups too, if you judge by the pictures. I was particularly happy to find myself parading in the street and throwing confettis like I used to during my Italian childhood years. Even the sun was there (sometimes), what can you ask for? 

Have a nice week-end friends, do you do something special for Carnival?