a special present #3

DSC_0311DSC_0314DSC_0310DSC_0298DSC_0316

***

A special, handmade present, for a special birthday.

A handmade garment may look like a regular one but it is not what it may seem to a foreign eye.

It’s your hours spent looking for the right pattern and fabrics.

It’s a coat of armor made out of hours of patient work under a tiny lamp.

No matter if no one is aware of it, it’s a unique token of love you’re wearing.

 

 

a special present #3

DSC_0510

DSC_0519

DSC_0516

image

***

You were never much of a talker and you let your gestures show how much you cared: your delicious cakes, the sweaters you would knit for me, the tiny thoughtful presents you would leave on my table. It took me years to understand and appreciate your silent devotion, your daily commitment to make us happy.

For your birthday, in this special moment where your health plays tricks on you, I wanted to offer you something special. In order to speak your language I had to find the right gesture which would quietly go to your heart: I would exchange roles and become the one who would spend hours knitting for you, sticht after stitch, as you used to do.

This special present was a race against time and came to an end at 2 am of December 18, just in time to weave ends inand wet block it before closing my suitcase on the 21st.

As you unpacked your gift you paused an instant, sort of incredulous. As if  – knowing so well how much time it takes to complete such a project – you couldn’t conceive that someone had done this for you.

You murmured it’s beautiful and caressed the yarn with your hands.

Those very hands that have so often held needles and yarn for somebody elses’s delight.

Then you lifted your eyes into mine with the most radious smile and simply murmured thank you…

***

The sweater pictured above is size S of Seneca by Brooklyn Tweed knitted with 5 skeins of Cascade 220 on 4,5 needles.

Un concours de Noël – A Christmas giveaway #2

Bientôt deux ans que je me suis lancée dans l’écriture de ce blog. Si je devais synthétiser cette période en un mot, sans la moindre hésitation je choisirais: le plaisir. De partager des petits grands bonheurs. De faire des rencontres et lire  des mots qui me touchent. De trouver le temps de me consacrer à des choses que j’aime et d’oser le faire, ce pas sur la lune, même si je suis maman de deux enfants et que j’ai un travail à plein temps. Deux ans et que de chemin parcouru!

Voilà donc, après des séances de travail à des horaires improbables, des doutes par ci et par la ainsi que quelques soucis informatiques, je suis très fière de vous présenter la toute première collection d’Un pas sur la lune; une petite série de mugs et bols en céramique blanche, peints à la main d’or et de noir avec des phrases qui me tiennent à cœur, pour célébrer Noël et la lumière qui brille en chacun d’entre nous. J’espère qu’ils vous plairont et j’ai hâte de connaître vos impressions!

Mais ce n’est pas fini; pour vous remercier de cet échange qui me fait autant plaisir, je vous propose de remporter un de ces objets. Pour participer c’est très simple: il suffit de faire un tour sur ma petite boutique, puis de me laisser un commentaire indiquant celui que vous préférez. Une petite main innocente tirera le gagnant au sort dimanche prochain au soir. La participation est ouverte à tous et à toutes, sans limitation géographique!

Jouez bien et merci d’avance de me donner le plaisir de vous offrir un petit cadeau!

Entre temps, je vous souhaite une douce semaine.

Noël est (déjà) là dans quinze jours, vous y croyez, vous?

DSC_0426

DSC_0422

DSC_0407

DSC_0494

It’s almost two years since I’ve started this blog. If I had to summerize this journey into one single word, I’d certainly pick: pleasure. The pleasure of sharing. Of receiving inspiring comments and creating connections. Of finding the time to dedicate myself to the things I love and do this step on the moon.

So tonight, after some funky working hours, late crafting, a few doubts and a pinch of technical problems, I’m very proud to introduce to you the first collection by Un pas sur la lune: a small range of white ceramic bowls and mugs on which inspiring words and mottos have been painted in black and gold, in order to celebrate Christmas and the light that shines inside each one of us. I hope you’ll like them and I look forward to your feedback!

And, in order to thank you all for making these exchanges that mean so much to me, I’ll be happy to offer you one of these items. To enter the giveaway, you only need to give a look at my little eshop then leave me a comment with your favorite one. An innocent little hand will randomnly choose the winner next Sunday evening. Participation is open to all, in France and abroad!

Thank you for playing along

and for giving me the opportunity to offer you a little something.

Happy evening, friends.

Christmas is in 15 days already, can you believe it?

Twelve months and one hour

Last year, more or less at this time of the year, I committed myself to handmade  presents for Christmas and beyond. I have never been a shopping addict but I had also never tried to stick to a « handmade-only » rule. Like most of us, I had been sensitive to our consumer-society induced shopping frenzy at Christmas time.  So I didn’t know if I’d rise to the challenge.

Anyway, off I went and let me tell you, it was a fun, simple and rewarding twelve month ride. No more hours spent in crowed shopping malls or on anonimous e-shops, which translated into more hours spent in small crafts stores, talking to real people who love their job and supporting their businesses. Less time spent « buying things », which translated into more time spent « making things ». Sure, it takes a bit of supplies on hand and a bit of thinking ahead but hey, no big deal really. You just need to take the swing of it. Then it’s good. It’s great, actually. I’d even dare say it’s empowering. Being able to create nice gifts yourself changes forever the way you relate to the act of buying. It becomes what it should be: one of the choices.

Below, the last handmade gift in date : a personalised pillow for a birthday girlfriend of Chiara’s . One hour all in all and two happy and proud little girls as a result – yep, the receiver and the giver! Twelve months and one hour so well spent, I told you.

May your first week of Decembre be happy and crafty, friends.

DSC_0227

DSC_0225

DSC_0236

L’année dernière, plus ou moins à cette époque, je m’étais engagée à ne réaliser que des cadeaux fait-main, à commencer par ceux de Noël. Je n’avais jamais été une shopping addict avant, mais je n’avais pas non plus essayé de me tenir à cette règle; j’avais cédé comme tous aux sirènes du consumérisme qui créent la frénésie des achats de Noël. Donc, c’était un peu un saut dans le vide.

Quoi qu’il en soit, je m’étais lancée et je peux vous dire que les douze mois qui ont suivi ont été simples, drôles et riches en satisfactions. Finies les heures passées dans des boutiques bondées de monde ou sur des sites marchands anonymes, ce qui s’est traduit en plus d’heures à fréquenter de chouettes mercières, à parler avec des personnes amoureuses de leur métier et à soutenir leurs commerces. Mais surtout, moins de temps passé à « acheter des choses » s’est traduit en plus de temps consacré à « créer des choses ». C’est vrai, il faut avoir un peu de fournitures sous la main et être un peu organisé mais rien de bien exceptionnel. Il faut juste trouver ses repères. Après, ça roule tout seul et c’est chouette, voir carrément libératoire. Dès qu’on se rend compte qu’on peut créer de jolis cadeaux soi-même, la perception de l’acte d’acheter change radicalement; ca devient ce que ça devrait être: juste, un des choix possibles.

En photo, le dernier petit cadeau fait maison: un coussin personnalisé pour l’anniversaire d’une copine de Chiara. Une heure en tout et  deux petites filles heureuses et fières en résultat– oui oui, la reine de la fête mais aussi la mienne! Douze mois et une heure drôlement bien investis, je vous l’ai dit.

Bonne première semaine de décembre, les amis!

Un calendrier de l’Avent arc en ciel (DIY inside)

J’aime le rythme des saisons et les traditions qui scandent le temps. Le calendrier de l’Avent est un rituel qui nous prépare au mois des lumières auquel je suis très attachée. Cette année, encore plus qu’avant, grâce à une nouvelle tradition que nous avons créé en famille l’an passé après que j’ai eu envie de renouer avec la simplicité d’un calendrier en papier que j’avais eu, enfant, et qui me faisait rêver juste avec ses petites illustrations, à ouvrir jour après jour. Je voulais voir si on pouvait rendre des enfants de l’an 2000 heureux avec moins. Sans trop de sucreries ou de cadeaux (ils en auront déjà tellement pour Noël!). Juste, avec le plaisir de l’anticipation et la joie de savoir que quelqu’un a pensé à eux. Aussi, dans une époque de jeux vidéos, écrans omniprésents et jeux sans âme à prix cassés, je voulais leur donner une occasion ludique de créer quelque chose avec leurs mains. Je voulais qu’ils soient fiers de ce qu’ils peuvent accomplir avec leur imagination et qu’ils aient une occasion concrète (mais pas barbante) de donner en plus de recevoir.

C’est ainsi que notre Calendrier de l’Avent arc en ciel a vu le jour: 25 boîtes origami à partir de ce tuto génial, remplies de petits cadeaux faits par nous-mêmes. Sur suggestion de Gabriele, chaque enfant avait réalisé 8 surprises pour l’autre et j’avais pris en charge les 9 restantes, quatre pour chacun plus deux anges en chocolat glissés dans la boîte du 25 décembre, le seul jour où ils avaient eu une surprise chacun (comme mes enfants ont une certaine différence d’age et sont de sexe différent, j’avais pensé qu’il serait plus simple qu’ils ouvrent une case à tour de rôle, avec une surprise sur mesure. Du coup, j’avais rajouté le 25 décembre, pour qu’il n’y ait pas de jaloux le 24, on n’est jamais trop prudent!).

L’expérience a été un franc succès et j’ai hâte de la renouveler, d’autant plus que cette année, nous n’avons qu’à nous occuper de remplir les boîtes déjà faites. Si vous voulez vous lancer, la réalisation est un peu longue (ça fait 50 boîtes quand même), mais ce n’est pas du tout difficile. Au niveau des cadeaux, vous pouvez utiliser des chocolats ou bonbons, ou des petites choses achetées. Si vous voulez essayer le fait-main, voici quelques idées: l’année dernière, mon fils avait fabriqué des animaux en origami et des étoiles en papier (shuriken pour les initiés!); ma fille, des petits dessins, des collages, des découpages. Quant à moi,  j’avais glissé  deux bons pour chacun – pour un gâteau de leur choix et une activité en solo – et deux petites réalisations au crochet (une boule Angry Birds et une chouette pour lui, une broche fleur et une pièce montée, pour elle). Mais, on peut trouver plein d’autres idées chouettes et simples, pour tous les ages, autour de soi ou sur internet et ça fait une jolie occasion pour que les grands et les petits utilisent un peu plus leur mimines au lieu de rester scotchés sur un écran, et c’est pas mal non?? Et prime, vous aurez une chouette atmosphère:  des pas feutrés pour cacher des en-cours quand l’intéressé/e survient, des « ne rentre pas, je fais ta petite surprise », des rires, des moments privilégiés en tête à tête.

Je vous laisse découvrir quelques images de notre calendrier arc en ciel et je vous montrerai sur mon instagram les nouvelles petites surprises au fur et à mesure. J’espère que ces images vous donneront envie de vous lancer aussi. Si c’est le cas, n’hésitez pas à partager votre lien dans un commentaire pour que tous puissent le voir!

Belle semaine, les amis.

Allez, pour les prochaines fêtes, achetons moins et donnons plus de notre temps!

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

I am fond of the rhythm of the seasons and of all traditions that mark the time of the year. The Advent calendar is one of my favorites. I remember very well I had one with tiny illustrations to discover day by day and I was so thrilled to do so.  Last year, I was longing to get back to this simplicity and to see if one could make a digital-era kid happy with less, simply with the anticipation of the suprise to come. Also, I wanted to give my kids an opportunity to be proud of their creativity and immagination. And a not-boring chance to give as well as to receive.

Thus was born a new Advent calendar family tradition: 25 origami boxes from our colored paper stocks, with this terrific explanation, filled up with little homemade surprises. As Gabriele proposed, both of them made 8 little gifts for the other sibling and I took care of the remaining 9, 4 for each one and some chocolate for the 25th of December (as my children are a boy and a girl and quite apart in age I thought it would be better if they opened one box every two days each, with an ad-hoc little present. But, fearing that they would quarrel about the 24th box, I decided to add the 25th to be shared between them. One’s never too cautious with some delicate matters!)

The experiment was a success and I’m looking forward to repeat it this year; the calendar added a nice decoration touch to our home, the children were happy and proud and I enjoyed the whole process a lot. If you wish to give it a try, the origami boxes are very easy to make, you simply need some time as you’ll have to make 50 of them, ahem. You may of course fill them with sweets or chocolates or store-bought presents. If the handmade way is calling you, here are some suggestions: Gabriele made some origami animals and stars (aka shuriken, this mama has learned), Chiara did some drawings, painted figures, cut and pasted tiny cards. I prepared 2 gift vouchers for each child: one for their favorite recipe and one for a solo activity with mama, plus 2 crochet gifts (a tiny Angry Bird ball and an owl for Gabriele, a flower brooch and a strawberry and vanilla cake for Chiara). But of course, there are plenty more easy and cute ideas to be found around you or on the internet. They will push the grown-ups and the little ones to use their ten fingers a bit more and spend less time in front of a screen, which cannot be bad, right? And it will also create a merry atmosphere around the house, with plenty of one-to-one moments, you-cannot-come-in-I’m-creating-for-yous, laughters and late night crafting.

Here are a few images of our origami rainbow Advent calendar. I’ll post some pics of this year’ s surprises on my Instagram as we’ll get along. I hope you’ll join in, if you do so, feel free to post your link in a comment for all to see!

Have a lovely week, friends.

For the upcoming holidays, ‘cmon let’s buy less and give more of our time!

Papaoutai

Il était une fois une maman qui aimait faire plaisir à ses enfants en leur offrant des cadeaux faits main, avec amour, le soir quand tout le monde était couché et jusqu’à tard dans la nuit. Soucieuse de ne pas faire de jaloux, si elle en préparait un pour sa fille, elle s’empressait de demander à son fils s’il y avait quelque chose qui lui aurait fait plaisir aussi. La plupart du temps, il ne répondait pas ou souriait juste, se considérant sans doute trop vieux pour ce type de cadeaux. Mais un soir, il lui lança tout joyeux: « tu pourrais me coudre…un pyjama Papaoutai…! ». Un pyjama Papaoutai, oui, vous avez bien lu.

A vrai dire, elle ne voyait pas vraiment à quoi il pouvait penser mais, qu’à cela ne tienne, elle ocha la tête avec enthousiasme, convaincue qu’elle trouverait bien quelque chose. Elle s’empressa d’aller faire un tour sur Youtube pour mettre à jour ses références puis, sur son marchand préféré de tissus. Elle attendit que le colis arrive, s’empara en cachette d’un pyjama du grand garçon pour en faire un modèle, puis se mit à l’ouvrage en grand secret, toute heureuse par anticipation d’avoir la possibilité de lui faire plaisir.

Elle mésura, découpa, cousu jusqu’à tard dans la nuit, sans rien dire pour ne pas gâcher la surprise et le lendemain, fatiguée mais heureuse, elle lui tendit sa meilleure interprétation d’un « pyjama Papaoutai » qu’elle venait tout juste de répasser, et attendit avec impatience sa réaction. « Ah merci », fit le garçon, qui visiblement ne s’y attendait pas, puis il l’examina et ajouta d’un air factuel: « le col est un peu large (ce qui était vrai car, faute d’essayage, elle avait eu peur que sa tête ne passe pas), on dirait un pyjama de fille… ». Rideau, lumières.

Sur le moment, elle en fut un peu découragée. Mais, en cette soirée de novembre, cette maman voit soudainement rayonner dans cet échange toute la beauté tragicomique du rôle de parent, qui consiste à aimer ses enfants sans limites pour leur donner les moyens de vous quitter et sa pensée émue s’envole alors vers sa propre mère et toutes les mères de la planète, présentes, passées et futures, qui, pour rendre  leurs enfants heureux, se lancent à coeur perdu dans de telles aventures, si souvent vouées à passer totalement et cruellement inaperçues. Mother power quand tu nous tiens…

Ces magnifiques tissus (Jersey bio banane de chez France Duval-Stalla et Free Spirit Bungalow Esprit Losanges Emeraude) viennent de chez Lil Weasel.

Je vous souhaite une belle soirée, chers amisDSC_0076

DSC_0072

DSC_0002

DSC_0070

Once upon a time there was a mother who loved to make her children happy with homemade presents that she created for them, often late into the night, when everybody is asleep. She was careful to treat them equally so whenever she was working on something for her daughter, she would ask her son if there was something that would make him happy too. Usually he would not answer and just smile, thinking he was too old for such presents. But one night he said to her: « well…you could sew me some…Papaoutai* pajamas! » (yes, you got it right).

She didn’t have much of a clue but nodded enthusiastically thinking she’d figure it out. So off she went to check You Tube for proper references then to her favorite online fabric store. Once the much-expected supplies arrived, she stole one of the teen’s pajamas to use as a pattern and started working under cover, so happy to have a chance to make him happy.

She measured, drew, cut and sew until late at night making sure to keep the whole thing secret to surprise him. The following morning, tired but happy, she went and offered him her just-ironed best shot at « Papaoutai pajamas » and waited impatiently for his reaction. « Oh thanks » uttered the teenager, who didn’t seem to have second-guessed it. He looked down and said matter-of-factly: « the neckline is a bit wide (which was indeed true as she had feared that his head would not pass through for lack of proper measurements ), looks like a girl’s pajamas… » Ouch.

At that very moment, she was a bit discouraged. But, on this November night dear friends this mama sees all the tragic beauty of parenthood shining there: all the love selflessly given each day just in order to let your children leave you. And so her heartfelt thoughts go out to her own mama and all mamas in the world, past, present and future, all united in such important yet futile and unseen endeavors. Mother power forever love!

These gorgeous fabrics (« Jersey bio banane » by France Duval-Stalla and Free Spirit Bungalow Esprit Losanges Emeraude) come from Lil Weasel‘s store. 

Wishing you a happy evening, friends!

*Papaoutai is the title of one of Belgian singer Stromae’s tubes.

This moment #40

*Ce moment-là*

Un rituel hebdomadaire, inspiré de la rubrique de SouleMama: une photo spéciale, sans (ou parfois avec) commentaires. Un arrêt sur image sur un petit grand bonheur, du quotidien ou extra-ordinaire, que j’ai envie de chérir et garder hors du temps. Si le cœur vous en dit, insérez votre lien dans un commentaire pour que tous puissent le voir.

DSC_1103

*This moment*

A weekly ritual, inspired by SouleMama’s blog. A special picture, without (or sometimes with) subtitles. A unique, everyday or extra-ordinary  delight that I want to record and cherish. If you wish to do the same, do share your link in a comment for all to see.

This moment #28

*Ce moment là*

Un rituel hebdomadaire, inspiré de la rubrique de SouleMama: une photo spéciale, sans (ou parfois avec) commentaires. Un arrêt sur image sur un petit grand bonheur, du quotidien ou extra-ordinaire, que j’ai envie de chérir et garder hors du temps. Si le cœur vous en dit, insérez votre lien dans un commentaire pour que tous puissent le voir.

image

*This moment*

A weekly ritual, inspired by SouleMama’s blog. A special picture, without (or sometimes with) subtitles. A unique, everyday or extra-ordinary  delight that I want to record and cherish. If you wish to do the same, do share your link in a comment for all to see.

This moment #27

*Ce moment là*

Un rituel hebdomadaire, inspiré de la rubrique de SouleMama: une photo spéciale, sans (ou parfois avec) commentaires. Un arrêt sur image sur un petit grand bonheur, du quotidien ou extra-ordinaire, que j’ai envie de chérir et garder hors du temps. Si le cœur vous en dit, insérez votre lien dans un commentaire pour que tous puissent le voir.

DSC_9002

*This moment*

A weekly ritual, inspired by SouleMama’s blog. A special picture, without (or sometimes with) subtitles. A unique, everyday or extra-ordinary  delight that I want to record and cherish. If you wish to do the same, do share your link in a comment for all to see.

Un excellent remède – A perfect remedy

Ce n’est pas toujours facile de garder ses bonnes résolutions quand la fatigue et quelques petits soucis de santé vous donnent juste envie de passer la journée sous la couette. Pourtant, passée la paresse initiale, on s’aperçoit que plancher sur le net pour inspiration, chercher ses tissus et mettre les mains à l’ouvrage se révèle comme toujours un excellent remède à la morosité. Sans compter le bonheur de voir sa fille toute fière avec son paquet cadeau et d’entendre un petit garçon vous dire qu’il  « adooore » votre cadeau et qu’il va dormir « toujours » avec.

Voilà, la vie est faite aussi de petits grands bonheurs comme ça, n’est-ce pas.

Que votre soirée soit belle et gaie, chers amis.

DSC_8978

DSC_8979

DSC_8981

DSC_8975

DSC_8986

It’s not always easy to keep your good resolutions when you’re feeling ill and tired and all you’d wish for is spending the day in bed. But, past the initial laziness, you find as always that searching the internet for inspiration then choosing materials and getting down to work is a perfect remedy to being down. Not to speak of the joy of seing your daughter so proud with her gift wrap. And a little happy boy telling you he « loooves » your present and will « always » sleep with it. 

There you go, life is made of such precious little delights too, isn’t it.

I wish you all a nice evening, friends.